• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archives pour octobre 2010

MANOIR

*
- 37 -
*

0a8.gif Sabina sursauta.
Toute à l’admiration des massifs colorés…flottant sur une mer émeraude… s’assombrissant lentement au rythme des paupières s’abaissant sur le fabuleux oeil rouge irradiant l’horizon, cils de nuages taquinés par la brise de mer…
elle n’avait pas entendu le groupe de confrères émergeant de la plage découverte.

La centaine de mètres séparant le groupe du manoir furent rapidement parcourus.
La gouvernant de Pilon accompagna chacun à sa chambrette ; les prévenant qu’ils pouvaient se  reposer jusqu’à 20 heures. Alors tous retrouveraient le maître en discussion avec Syjavéssu.

Sabina profita de ce créneau horaire pour soulager ses jambes.
Comme la plupart des femmes, y compris Jany Longo, elle souffrait d’une circulation veineuse délicate.
19h30, douche prise, elle troqua son jean contre une maxi robe-T-Shirt ; se maquilla discrètement.
19h55, enveloppant ses épaules d’un châle confortable, elle descendit vers le hall.
S’avança avec ses compagnons vers le salon.

*

Copyright

*

CANCALE


***

La terre est changée en un cachot humide 
Où l’espérance, comme une chauve-souris
S’en va battant les murs de son aile timide
En se cognant la tête à des plafonds pourris.
Baudelaire

***
*

0a8.gifAyant laissé son amie à se rêves puisqu’elle n’avait pas souhaité l’accompagner à la fête organisée en l’honneur du départ de Syjavéssu, Sabina admirait, en conduisant calmement, les charmes de la campagne dévoilés lentement par une douce Aurore.

Grands axes routiers désertés, elle musardait au gré des chemins de traverses, tout en consultant périodiquement la liste des cités égrainant son parcours.
Surprise…elle ne pensait à rien. Esprit vidé. Reposante vacuité. Rarissime.

Des heures après : Cancale.
Elle se gara à proximité des barques locales,  reconstruites à l’ancienne.
Sortit s’oxygéner.
Une heure d’attente avant la marée basse découvrant le chemin conduisant à l’îlot abritant « La Méduse« , récente propriété de Pilon.

Quais parcourus, vitrines des shipchandlers admirées, la journaliste sollicita bichette qui stoppa sur le parking, au large du roc, à présent accessible à pied.
18heures. Sabina enfila ses bottes. Empoigna son baluchon. Vérifia les fermetures de l’auto. Puis, clapotant d’un esquif à l’autre, parvint aux escaliers creusés dans le granit.
De magnifiques buissons d’hortensias bleu, de lilas blanc et de rhododendrons rouge bordaient le sentier rocheux. Végétations enchanteresses évoquant l’oeuvre de quelques divinités Celtes…Géants sculpteurs de vasques graniteuses. Lutins jardiniers sous la protection des fées désaltérant de leurs larmes de joie fleurs et feuilles, véritables paillettes scintillant au soleil couchant.

- Tu as pris racine ?

*

Copyright

*

Je VEUX !

*
- 35 -
*

0a8.gif- Il faudrait relancer une crise dans le bassin méditerranéen.
Faire suggérer l’utilité de flux migratoires des pays émergeant.
Paralyser notre principal concurrent actuel.
Tout en vidant l’Afrique de ses éléments les plus forts, laissant ainsi le champ libre à nos volontés.

- Les foyers, allumés sur toute la planète n’ont pas assez d’impact sur leurs projets. Reprit Boa, accouchant, de son oeil unique, une mappemonde qui se posa sur la table noire.
Regarde donc ! « Aie confiance, crois-en moi »…
Dollar déifié par ses apôtres les bourses, nous attirerons les moutons appâtés par des revenus sans travail ; avant de les tondre.
Puis, quand les savants biologistes, flattés, nous auront fabriqué des millions de zombies obéissants, nous utiliserons ces masses d’esclaves intarissables que nous clonerons.
Nous en peuplerons les déserts. Ils construirtont un monde bis.
Nous récupérerons les États originaux grâce à la bombe à neutrons.

Tout a sa folie magalomaniqaque, Boa ondulait sur le globe lumineux qu’ils serrait jalousement entre les anneaux de son long cou.

Cobra, attentif à des sollicitations intérieures, se dégrisait à la vue de l’insidieux instigateur diabolique.
Puis, la langue touchant malencontreusement Ur, en appela mentalement à Jéhovah…
Instantanément, dans un puissant sursaut d’avidité, Boa embrassa si fortement la sphère qu’il s’auto-strangula, rejoignant la Géhenne.

Tout Homme digne de ce nom
a dans le couer un Serpent Jaune
installé comme sur un trône
qui
s’il dit : « Je veux »
répond : « Non! »

*

Copyright

*

EUROPA

*
- 34 -

*

0a8.gif - Il faut détruire Europa.
A cette fin, multiplier le nombre des adeptes du Veau d’Or.
Taupes dans tous les gouvernements-organisations…pour pérenniser notre Conquête du monde.
Notre Alliance secrète a donné de bons résultats depuis une trentaine d’années.
Des dizaines de millions de chômeurs dans les pays les plus développés de la planète qui n’ont jamais été aussi riches !
Nous allons briser la cohésion sociale de l’Ancien continent afin de le récupérer.
Nous nous vengerons, par les mêmes procédés, du Japon qui a failli racheter notre économie…

Alliance !

Le mot sacré avait tétanisé Cobra, convulsé par l’atavisme d’un karma fatal réactualisé par les visions tenaces d’une cabale.
Désinformation-Manipulations mondiales pour la voracité des vipères.

*

Copyright

*

POUVOIR

 *

La plupart des hommes au pouvoir
deviennent des méchants
Aristote

*

0a8.gifLine s’étira chattement, paupières lourdes de rêves refusant de se relever, volonté livrée au souffle des elfes, et, reprenant la position du foetus, revogua sur l’océan des songes…

Dans la magie d’un clair-obscur, six formes émanèrent d’une clarté irréelle ; corps dissimulés dans une pénombre angoissante.

- Nous devons poursuivre notre plan.
- Impératif de trouver d’autres diversions pour brouiller encore plus les cartes…
- Mais…tous nos relais fonctionnent.
Reprit Cobra.
- Quelques discrédits pointent. Répliqua sèchement boa.

Se tortillant sur place les quatre autres humains à tête de serpent scrutaient, de leurs yeux exorbités, les mimiques des langues venimeuses. Puis, surpris par un torticolis foudroyant, s’affalèrent sur le table. Sourdement.
Cobra et Boa, méprisants, d’un vigoureux mouvenment de tête, dégagèrent la table en ébène des têtes endormis.

« Aie confiance…crois en moi »…

Boa enveloppait d’un regard hypnotiseur, aux reflets de dollars, Cobra luttant avec une petite vois intérieure, soucieuse de l’attirer au centre de lui-même.
Visant la rupture de leur accord de dupe.
L’esprit séducteur insistait.

*

Copyright

*

 

 

*

Copyright

*

A.B.S.

*
- 32 -
*

0a8.gifSabina écrasa son mégot. Défroissa le dernier télex.

Objet : remède « dettes épongées/cohésion démocratique« 

Citoyenne, viscéralement-intellectuellement et spirituellement attachée à notre Constitution qui a :
- une âme La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
- un volet social le Préambule de 1946
- des aménagements techniques
je suis profondément attristée que le gouvernement n’ait pas saisi la conjoncture historique :
- factuelle : nouveaux siècle/millénaire
- économique : baisse de la Bourse spéculative et augmentation des ABS 
équivalant à un terrorisme financier plus meurtrier que les autres…
- spirituelle : perte des valeurs humanistes éclairant le chemin ardu de la civilisation
pour revenir aux sources de notre République en créant une

GRILLE SALARIALE UNIVERSELLE

= applicable à tous (abolissant le chômage)
= exportable en Europe
- imposable en préalable à tous les pays prétendant nous rejoindre
= servant de modèle (Par le système des rapports PNB-Bénéfices/échelle des redistributions) aux peuples de la Terre.

Tout être humain doit avoir un emploi ou un rôle ou un statut décemment viable.  
Cela est possible ! Il suffit de bien gérer la planète et redistribuer équitablement.
Là est la grandeur de l’Homme./

Sabina approuvait l’idée d’une Grille Salariale Universelle…tout en pensant que l’humanité avait quitté depuis une trentaine d’années le chemin du progrès pour celui de la jungle.
Elle plia les trois feuillets ensemble. Les rangea dans son sac. Démarra. Contente.
Ses concitoyens devenaient lucides. Acteurs prêts à jouer leur rôle dans le Destin de leur Patrie.
L’information avait dû les réveiller.
Puissent les dirigeants politico-socio-économiques ne plus les prendre pour des pions négligeables/sacrifiables dans le concert de la Vie à créer, perpétuellement…SINON…?

*

Copyright

*

PACIFISTE

*
- 31 -
*

0a8.gifSabina défroissa le second télex. Lu.

Pacifiste convaincue, je suis donc persuadée qu’il faut :
- préparer la guerre pour garantir la Paix
- construire une armée européenne auto-suffisante
- axer prioritairement les crédits sur TOUS les équipements : avions, navires renseignement…
- réexaminer la politique de vente de nos matériels
 (afin qu’ils ne détruisent pas, dans le siècle à venir, nos forces humaines)
- justifier ces dépenses par la mise à disposition de touts ces équipements :
a) pour des actions ponctuelles de sécurité civile en France/Europe
b) pour venir en aide lors des catastrophes naturelles dans le monde…malheureusement de plus en plus fréquentes.

La journaliste sourit pensant que ce n’était certainement pas la voie prise.
D’une part le gouvernement actuel sabordait son armée tout en fermant les arsenaux.
D’autre part, sous l’influence anglo-saxonne de plus en plus prééminente en Europe, la France tournait le dos à des décennies d’indépendance et stratégie géopolitique…en acceptant la vassalité d’une OTAN arme américaine de conquêtes dangereuses pour la paix…

*

Copyright

*

SIJAVESSU

*
- 30 -
*

0a8.gif- Sabina ! Samedi 18 heures. Tous chez moi. Nous fêterons le départ à la retraite de Sijavéssu.

Aux yeux enfin levés de leur lecture, au sourire entravé par la bouffarde éteinte du directeur, répondit le « OK » sonore de la jeune journaliste pressée de refermer la porte du sanctuaire.

Bichette retrouvée, elle s’installa sans démarrer ; une envie soudaine de nicotine la saisissant. Allumant un cigarillo elle bouffeta, défroissa les télex et lu.

Objet : courrier des lecteurs

Une célèbre économiste explique son projet de développement au maître.
Ce dernier est très intéressé.
- Dans une théorie économique n’y-a-t-il pas d’autres facteurs que le développement à considérer ? Demande-t-il.
- Tout développement est bon en soi. Dit l’économiste.
- N’est-ce pas ce que pense la cellule cancéreuse ? Répond le maître« 

Et quels sont les autres facteurs à considérer ?
Pourquoi la France n’ayant jamais été aussi riche, il y a-t-il plus de 50% de sa population au chômage ou indirect ? (stages et emplois bidons) Dans la précarité, la masse des woorking-poors ? (CES/CDD à mi-smic toute leur vie).
Aucun des décideurs ne posent sincèrement le problème en reconnaissant les erreurs des trente désastreuses.
Tous resservent les mêmes « emplâtres sur une jambe de bois« …(placébos-civilicides)
Au lieu de pérorer sur de nouveaux droits…
De verser des larmes de crocodiles sur les exploités de la terre…
D’agiter indécemment le drapeau des droits de l’homme…
Que tous nos élus relisent notre Constitution. Attentivement.
1 – Préambule du 2 octobre 1946 garantissant, notamment :
- une emploi, correctement rémunéré
- une instruction gratuite pour l’enfant et le travailleur à tous les degrés
2 – la Déclaration des Droits de l’homme…du 26 août 1789 sur les droits inaliénables…
- Liberté, propriété, sécurité…RÉSISTANCE à l’oppression
- Liberté de conscience et d’expression…etc

LE PROBLÈME N ÉTANT PAS CORRECTEMENT POSE
IL NE SERA JAMAIS RÉSOLU…
AINSI MEURENT LES ÉTATS DONT LES CORNACS ONT QUITTE LE SENTIER ARDU DE LA CIVILISATION POUR SE VAUTRER DANS LA FANGE DU VEAU D’OR.

Changeons d’AVENIR
Pour la RÉPUBLIQUE
C’est la LUTTE FINALE

*

Copyright

*

GAZETTE

*

Le soleil
accepte bien de passer
par de petites fenêtres…

*

0a8.gifRue des gazettes, immeuble Rouletabille, les couloirs silencieux n’étaient traversés que par quelques étudiants d’une agence de nettoyage, pressés de finir d’astiquer les bureaux désertés.
Sabina pénétra dans la salle des télex ; soucieuse de quérir les dernières nouvelles auprès du pigiste d’astreinte.

- Mais…que fais-tu Pilon ?

Le rédacteur en chef continua imperturbablement la lecture d’articles remis en fin de journée par ses obligés.
A constater les biffages rageurs, Sabina pronostiqua sans risque que ces feuilles finiraient dans le seau ; ustensile de prédilection du censeur, lui ayant valu son surnom.

Le nez toujours dans la pile de feuilles à contrôler avant impression, le boss demanda :

- A quand Sabina ton article anniversaire sur le mouvement des chômeurs ? Tu as 48h. Ensuite les yeux seront braqués sur le rapport annuel de la cour des Comptes, le sommet de Chienlit, la rencontre ta bouffe-mon fric…

- Je quitte à l’instant la…

- J’n'veux pas savoir !

Au ton du patron Sabina déduisit que toute la moisson du jour n’était pas à son goût, décida de tourner aussitôt les talons après avoir ramassé trois télex gisant, froissés, à coté de la corbeille à papiers. Elle n’avait pas une vocation de pushing-ball !

*

Copyright

*

NUIT

*
- 28 -
*

0a8.gif- Pourriez-vous faire une recherche pour moi ?
Une femme de notre groupe s’interroge.
Pourquoi, à la fin des années 60, alors qu’il n’y avait pas 50.000 chômeurs en France, (et les rares allaient pointer deux fois par semaine), l’État a-t-il investi des sommes énormes pour acheter des locaux, recruter du personnel et créer des Agences Nationales pour l’Emploi dans toutes les villes ?
Le chômage n’a-t-il pas été créé délibérément ?
Par qui ? Pourquoi ? Pour quels intérêts ?

- Question pertinente. Je chercherai.
Déjà on peut penser qu’il s’agit d’une épée de Damosclés sur ceux qui vivent de leur travail…Un esclavage psychique …

- Oh…Il se fait tard. Je dois partir.
Savez-vous ce que le Sage africain disait à ses amis ?

« Il se fait tard.
Restons ensemble car la nuit va tomber sur le monde »

Après une intense accolade, Geneviève sortit rapidement cherchant déjà ses clés de voiture ; souhaitant rentrer avant la nuit.

Sabina la regarda traverser en courant. Saluer quelques égarés. Démarrer. S’engloutir dans le flot incessant des véhicules.
Consommations réglées, elle rangea calepin, crayon et dossier.
Les réverbères s’illuminèrent à l’instant de sa sortie du bar. Ils furent l’aiguillon chassant ses pensées ; l’incitant à passer au bureau avant le retour chez elle.

*

Copyright

*


1234

Auteur:

candide434

Bienvenue à vous

Blog consacré à mes écrits
- Roman
- Propositions
- Nouvelles
- Billets etc

Puissiez-vous sentir ces liens invisibles qui nous relient tous dans ce monde de solitude-précarité...et avoir envie de participer à changer la direction prise ...

Catégories

Sondage

CAPITALISME ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
  • Album : Dessins
    <b>dscf3027.jpg</b> <br />

VERITE

Ceux qui cherchent le droit chemin de la vérité
ne doivent s'occuper d'aucun objet dont ils ne puissent avoir une certitude égale à celle des démonstrations de l'arithmétique et de la géométrie.
René Descartes

LIBERTE

Un homme libre
qui vit suivant le seul commandement de la raison
n'est pas dirigé par la crainte de la mort
mais désire ce qui est bon directement.
Sa sagesse est une méditation de la vie.
Spinoza

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

REGARD

Que l'importance soit
dans ton regard
non dans la chose regardée.

André GIDE

SAVOIR

Il ne faut pas
juger les hommes
par ce qu'ils ignorent
mais par ce qu'ils savent
et par la manière
dont ils le savent.

VAUVENARGUES

BON SENS

Ce n'est pas
à la Raison
mais au Bon Sens
qu'il eût falu jadis
élever un temple.
Beaucoup d'hommes
sont doués de raison,
très peu de bon sens.

Gustave LE BON


Président Conseil Economiqu... |
rcdtubirets |
rogerbardelaye |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de la France en Li...
| DEMOCRATIE MUSULMANE
| AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...