• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Archives pour décembre 2010

FINANCEMENT ?

*
- 95 -

*

0a8.gif - Comment financer ?
S’inquiéta Stencil, alors que le groupe s’acheminait vers le carré.

- Faisons marcher les ordinateurs.
Nous serions certainement surpris des sommes réintégrées dans le circuit général provenant de :
- parlementaires  pensionnés des 5 années de mandat ;
- personnes admises à faire valoir leurs droits dès 15 années de fonctions ou à partir de 45 ans ;
- décideurs surpayés, multipliant les jetons de présence et avoirs additifs aberrants, captant tous les maxima qu’ils vont déposer ou dépenser ailleurs…
- des gaspillages de gestion (Elysée 1500 employés, Cour du Danemak 130…)
- des abus de biens sociaux ;
etc.
Je précise.
D’une part il n’y aurait aucune perte d’emploi.
Simplement une  nouvelle définition de la mission, des structures, des moyens, etc…
D’autre part, le chômage serait complètement éradiqué.
(Chaque citoyen étant soit en formation, soit titulaire d’un emploi, soit éducateur dans sa famille, soit en recyclage ou en maladie).
Dans la mesure où :
- seulement 40% des chômeurs sont indemnisés,
- un chômeur (article de Marianne en 1998) coûte 1,5 brique par mois…
Le gain est incontestable sur les trois degrés de la pyramide : économique, intellectuel et spirituel.

*

Copyright

*

JUNGLE

*
- 94 -

*

0a8.gif - C’est tout ? Demanda Beca, pressée d’en finir.

- Si cela était fait…Ce serait d’une simplicité, d’une opérationnalité géniale. A transmettre à nos partenaires.
Conclu Lapucelle, esprit préoccupé par le devenir européen.

- On pourrait ajouter, reprit Sijavé en se levant, que les humanistes devraient se reconnaître dans l’adoption immédiate de ce projet. Le pétitionner !
Pour les autres…Il faudrait attirer l’attention des mercantis sur les secteurs économiques qui s’étofferaient ou naîtraient de l’abondance des besoins créés par les loisirs de ces 3-4ème âges.

- Certains n’adhéreront jamais !

- Que ceux qui préfèrent la jungle financière aillent vivre dans les pays la divinisant !
Après avoir remboursé les sommes que la société a déboursée pour leur épanouissement !
Pourquoi être Français, devenir Européen, gravir le chemin de l’humanité solidaire-pacifiée…ne se mériterait-il pas ?
Si nous prenions ce cap, je regretterais moins d’avoir dû attendre 65 ans afin de bénéficier d’une modique retraite. Calculées sur 40 années de cotisation. Fac quittée à 25 ans…
Certains partaient au bout de 15 ans avec une pension attribuée au regard des 6 derniers mois !!

*

Copyright

*

DISTINCTIONS ?

*
- 93 -

*

0a8.gif L’auditoire réfléchissait à ces propositions tellement à l’encontre des moeurs en vigueur depuis une trentaine d’années…

Stencil pensait à ses débuts.
Alors l’écart des salaires était de 1 à 7 entre l’employé et la direction. Actuellement, on payait plus les dirigeants en fonction de leur manque d’état d’âme pour licencier à tout va…que pour leur compétence ou action de gestionnaire…
Le but de l’Entreprise n’était plus de répondre à un besoin de la collectivité, en faisant travailler les citoyens pour qu’ils puissent avec leur salaire répondre à leurs nécessités…
Il s’agissait de déréguler tous les secteurs économiques, d’exclure des travailleurs…et avec les gains de productivité d’engraisser des actionnaires et surpayer les dizaines de cadres qui se retrouvaient dans les conseils d’administrations des sociétés…

- Ah oui. Article 1er de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 :
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ».

- Il serait plus judicieux, dans le cadre de l’information civique, de faire apprendre la Constitution à nos enfants. A la place des cours d’éducaiton sexuelle…Ronchonna Stencil.

- L’un n’empêche pas l’autre. Rétorqua Lapucelle.

- Un cours technique. Au même titre que d’autres espèces, à la rigueur. Mais non à l’incitation à la débauche. La démystification du sentiment amoureux…S’entêta l’Aînée.

*

Copyright

*

EGAUX ?

*
- 92 -

*

0a8.gif Les mouettes rieuse avaient quitté le pont, fini de nettoyé par leurs soins.

- Mais quel encadrement ? Demanda Béca.

- Nos édiles oublient que, du temps des 30 glorieuses, les salaires, et certains prix, étaient encadrés. Rajouta Sabina.

- Les travailleurs du secteur privé ont raison de fustiger la pérennité des emplois publics ou assimilés.
Les fonctionnaires affirment, à juste titre, qu’ils ont d’autres contraintes.
Les uns et les autres doivent faire des concessions.
Pour les retraites,
seuls les salaires seraient pris en considération
selon les dispositions suivantes :
- SMIC à 1500 euros, indexé sur l’inflation, pour tous ;
- évolution salariale jusqu’à 5 fois cette somme dans le secteur public et multiplicateur 10 pour le privé ;
- primes, hors jeu pour le calcul des retraites, mais récompensant : assiduité, compétence, services ponctuels, créativité, etc…pouvant être attribuée de 100 à 1500 euros par mois, trimestre, semestre ou année…à tous et chacun des actifs des deux secteurs.
Ce système, juste au départ, utilisé pendant toute l’activité :
- d’une part n’interdit pas les plus prévoyants, les plus riches de contracter des assurances complémentaires ;
- d’autre part permet que la différenciation, justifiée uniquement par le service rendu à la collectivité, reconnu par la Constitution, s’applique.

*

Copyright

*

ELUS ?

*
- 91 -

*

0a8.gif Son auditoire était attentif mais dubitatif.

- Et les élus ? demanda Lapucelle.
- Vrai. Ils veulent un statut. Renchérit Sabina.

- Tous les élus, nos représentants, à la même enseigne.
Mais en plus, pour être éligible obligation d’avoir déjà travaillé au moins 3 ans.
La société cotisant à sa place, dans le cadre de leur situation d’origine, le temps de leur(s) mandat(s).
Réintégration d’office à la fin de leur mandant. Comme les femmes après une naissance !

- Ça c’est une bonne idée !
Déjà ils connaîtraient les contraintes des secteurs.
Puis ils auraient tout intérêt à faire progresser équitablement les droits et devoirs de chaque catégorie !
Ils oublient souvent faire partie de la France des administrés !
Déclara Stencil.

*

Copyright

*

UNIVERSALITE

*
- 90 -

*

0a8.gif Le récent retraité se racla la gorge puis reprit.

- L’universalité des droits doit atteindre le régime des retraites.
Comme hier elle a touché, de plein droit, éducation et santé.
Je préconiserais pour tous :
- suspension de tous les régimes ;
- retraite payable pour tous à compté de 60 ans ;
- encadrement des salaires et des primes ;
- astreintes et pénibilité relatives aux foncions particulières prises en considération dans l’Organisation du Temps de Travail, le régime général se situant à 32heures pour éradiquer définitivement le chômage ;
- 35 années de cotisations, les 5 meilleurs années étant retenues pour le calcul final ;
- fourchette minimum/maximum de 1 à 4 SMIC pour la retraite à répartition garantie par l’État.
Évidemment, après l’éradication du chômage en France, en Europe, possibilité de travailler plus longtemps pour ceux qui le désireront ; mais sans aucune plus value pour leur retraite…car celle-ci correspondant aux efforts de toute la communauté trangénérationnelle !

*

Copyright

*

CAPHARNAUM

*
- 89 -

*

0a8.gif Leur doyen posa le plateau. S’assit nonchalamment sur le pont face au banc accueillant ses copines.
Elles descendirent au même niveau.

- Retraites ? Bateau.
Personne, depuis des décennies, ne s’attaque au problème parce que les animateurs d’une équitable réforme savent bien qu’ils devront renoncer à quelques sinécures.
Heureusement pour eux, peu de citoyens connaissent les privilèges des nantis en la matière !
Passons vite sur les retraites privées complémentaires…Un encadrement des salaires et primes annulerait les injustices.
Que dire, en revanche, des 1.500 euros mensuels assurés, pour 5 ans de législature, à multiplier par le nombre de celles-ci ?
Les électeurs sont-ils délégué leur pouvoir pour que leurs  représentants, à l’unanimité, se votent de tels privilèges ?
Non ! Bien entendu !
Pourquoi ceux qui savent ne le clament-ils pas ? Pour conserver quelques niches fiscales ?
Le capharnaüm des régimes fiscaux doit être rasé…De même qu’actuellement on se flatte de détruire les vieilles tours inhumaines dans certains quartiers.

*

Copyright

*

RETRAITES

*
- 88 -

*

0a8.gif - Une boisson Mesdames ?

Émergeant de la sieste, Syjavéssu radieux avançait dans leur direction. Plateau garni d’une fontaine à café et de mazagrans.

Bien qu’excitant breuvage, décrié par de nombreux toubibs, ce nectar obtenait toujours l’approbation générale.
Verres servis, distribués, Sabina taquina le partant.

- Alors. Tu t’es bien moqué de nous hier soir. Nos avis à brûle-pourpoint sur les sujets de pilon. Tu mériterais que l’on te tarabuste jusqu’à ce que tu nous dises tes solutions…Tiens ça devrait t’intéresser, bien que sujet très épineux, les retraites ?

- Ouais. Toi tu entres dans la catégorie des citoyens couverts. Moi je n’aurai jamais ces prestations. ; ajouta Lapucelle.

- Alors, Syja, que devrait faire le gouvernement ? Qu’exiger des syndicats afin que la retraite par répartition, gage de la solidarité nationale entre générations et de cohésions sociale, perdure ?

- Ca me préoccupe au plus haut point. Je suis à deux années de faire valoir mes droits ; surenchérit Stencil.

Beca les regarda sans piper mot.
La retraite ? Elle pensait ne jamais y arriver. Entre accidents, maladies et suicides…sa famille était du nombre de celles coûtant peu à la société à ce titre-là.

*

Copyright

*

MOUETTES

*
- 87 -

*

0a8.gif Repus, les ventres alourdis des pêcheurs dictèrent leur loi aux esprits luttant vainement contre un sommeil postprandial.

Beca, Lapucelle, Stencil et Sabina, échangeant un mouvement de tête vers la coursive, s’accordant d’un clignement des paupières, se levèrent silencieusement pour sortir sur le pont.

Les marins avaient refermé les cales frigorifiques sur les poissons vidés.
Lavé le pont. Rappaté. Relancé filets, nasses et lignes.
Le second du navire, chargé de l’exécution des ordres de pêches et du confort des passagers, vint vers elles. Proposa des coussins. Prévenance jugée opportune en raison de la dureté des rustiques bancs en ferraille, rivés aux flancs de l’embarcation.

Deux heures s’écoulèrent paisiblement au gré d’évocations de souvenirs. Copains de plage. Sports ou incidents nautiques. Etc.
Les crèmes solaires mêlaient leurs parfums aux relents des poissons…
Flagrance étonnante.
Des mouettes rieuses, venues glaner le peu de nourriture perdue dans les nombreux creux des travées, semblaient déconcertées par ces odeurs inhabituelles…

*

Copyright

*

PECHE

*
- 86 -

*

0a8.gif Pilon et Sijavéssu discutaient avec le capitaine.
Assis sur le bastingage de la proue. La météo était excellente. Ils avaient de la chance, affirmait le maître à bord. Moins de quatre jours qu’un sardinier avait sanci au large de Jersey. Deux plaisanciers subissant le même grain avaient démâtés.

Échangeant leurs petits secrets sur les appâts, ils en virent à préparer filet de chaland, nasses aux crustacés et cannes pour le gros.

Sabina, adossée à la hune, suivait machinalement les allées-venues de l’équipage ; contente que ses copains s’affairent joyeusement en vue de « leur » pêche miraculeuse.
Bécassine, aguerrie au mal de mer par des wekk-end de régates en rade de Brest, maternait dans une cabine-salon, leur aînée qui regrettait les tentations du petit déj’ …
Lapucelle, calée dans un des canots de survie fixés de chaque côté du bateau, croquait sillages sur sillages…Sentiers évanescents. Inutiles aux égarés en mer. D’une beauté instantanée. Fascinante.

La matinée passa somme par enchantement.
Le cuistot, sonnant la cloche du repas à 13 heures, les attira vers le carré.
De la cacophonie des propos excités des hommes, les femmes perçurent que les prises intéressantes  feraient, dimanche, la joie des gourmets séjournant à « La Méduse ».

*

Copyright

*


1234

Auteur:

candide434

Bienvenue à vous

Blog consacré à mes écrits
- Roman
- Propositions
- Nouvelles
- Billets etc

Puissiez-vous sentir ces liens invisibles qui nous relient tous dans ce monde de solitude-précarité...et avoir envie de participer à changer la direction prise ...

Catégories

Sondage

CAPITALISME ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
  • Album : Dessins
    <b>dscf3027.jpg</b> <br />

VERITE

Ceux qui cherchent le droit chemin de la vérité
ne doivent s'occuper d'aucun objet dont ils ne puissent avoir une certitude égale à celle des démonstrations de l'arithmétique et de la géométrie.
René Descartes

LIBERTE

Un homme libre
qui vit suivant le seul commandement de la raison
n'est pas dirigé par la crainte de la mort
mais désire ce qui est bon directement.
Sa sagesse est une méditation de la vie.
Spinoza

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

REGARD

Que l'importance soit
dans ton regard
non dans la chose regardée.

André GIDE

SAVOIR

Il ne faut pas
juger les hommes
par ce qu'ils ignorent
mais par ce qu'ils savent
et par la manière
dont ils le savent.

VAUVENARGUES

BON SENS

Ce n'est pas
à la Raison
mais au Bon Sens
qu'il eût falu jadis
élever un temple.
Beaucoup d'hommes
sont doués de raison,
très peu de bon sens.

Gustave LE BON


Président Conseil Economiqu... |
rcdtubirets |
rogerbardelaye |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de la France en Li...
| DEMOCRATIE MUSULMANE
| AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...