• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Archives pour décembre 2010


1234

MOSHE ?

*
- 76 -

*

0a8.gif - Alors Moshé ?
Pilon  fixait amicalement son ami des débuts laborieux.

Moise tira une bouffé de sa pipe écume-de-mer. Se leva. Se planta devant Pilon. Lui déclara net, yeux dans les yeux :
- C’est trop con ton jeu !

- Pas tant que ça. Lorsque vous grattez selon vos spécialités vous alourdissez vos articles de chiffres, de références…
Vous êtes très « pensée unique »…
Là, pris à contre-courant de vos domaines respectifs, vous réagissez comme n’importe quel lecteur. Pouvez avancer des arguments utiles…

- Tu as peut-être raison, mais ça me fait chier.

- Tu préfères « La justice ». Proposa Sabina qui devait parler la dernière.

- Non. Je préfère aller « chouffer » les étoiles.

Sans plus de commentaire, le quinquagénaire les laissa devant les dernières bûches flamboyant au centre du gargantuesque âtre.
Enfilant son épais pull en laine, déposé sur une chaise du hall, il ouvrit la massive porte. Referma doucement.

*

Copyright

*

TECHNOCRATES

*
- 74 -

*

0a8.gif - Ces technocrates sont des pantins.
Peuvent continuer leurs pillages les vautours qui tuent la plus grande richesse de la France, de l’Europe : son Peuple.
Globalement éduqué, formé, cultivé.
Reste à lui  redonner, maintenir une activité.
Rappelons-nous Voltaire.
Le travail éloigne trois maux : le besoin, l’ennui, le Vice.
J’ajouterai, avec baisse des heures de travail, outils modernes, loisirs éducatifs…stimule la créativité cachée dans chaque individu un peu libéré.
Permettrait l’avènement de l’Homo-Humanicus.
Car le sens de l’Histoire est la diminution du temps de travail…grâce au progrès technique devant libérer des taches ingrates-pénibles-dangereuses…
au PROFIT de TOUS !

*

Copyright

*

PACS

*
- 73 -

*

0a8.gif - Tu n’as pas parlé de Pacs. Fit remarquer Pilon.

- D’autres s’en chargent !
Le texte adopté ne me plaît pas.
Faisant référence à la solidarité financière entre personnes vivant ensemble, au devenir de celle qui lui survivre, il oubli les possibilités entre familiaux en précarité.
Or, chemin du désespoir est pris avec des travailleurs réduits à 20h par semaine au smic. Un plein emploi à plus de 10% de chômeurs !
(10% avoué mais vraisemblablement 1/4 de la population si on considère l’ensemble des catégories).
On est loin de la gauche d’avant 81 avec son combat sur le Crête du million de chômeurs !
On est loin du Président du pouvoir d’achat !
Aujourd’hui, ils se satisfont de plus de 5 millions de jetés et 50% des postes offerts en CCD partiels à 500 euros par mois !
Pire. Ils ont le toupet de chercher à culpabiliser les 40% qui sont indemnisés…en ignorant les autres !
Les 60% restant ?
Aux oubliettes ?!
On en fait des farines animales pour le cheptel ?
Après visite médicale sécuritaire évidemmment !

- Oh ! oh…Essaya de tempérer le boss…

*

Copyright

*

CAMARADES

*
- 72 -

*

0a8.gif Bécassine reprit.
- Ce sujet n’est pas ma tasse de thé. J’ai tout à apprendre. Je fais mes classes. Cependant, à l’heure présente, deux convictions m’habitent.
Primo
Pour prendre le pouvoir certains politiciens ont promis l’État providence en affaiblissant la famille. Maintenant qu’ils sont aux manettes, ils désengagent l’État. Laissent en pâture au jeu du marché, des spéculateurs boursiers, les citoyens.
Secundo
Je suis contre le mariage avec possibilité d’avoir des enfants chez les couples homosexuels. Hommes et femmes.
L’enfant n’est ni un objet, ni un animal de compagnie.
Cependant, la vie privée antre adultes consentants ne regarde qu’eux. Elle ne doit donner lieu à aucune discrimination.

A ces dernières paroles Poulbot  releva le nez de son verre de Mazout. Lui sourit.
Elle s’approcha du camarade avec lequel elle partageait souvent soirées d’astreintes dans la salle des télex. Mailings destinés à racoler quelques nouveaux abonnés…
Ils avaient presque le même âge. Venaient tous deux d’une famille marquée par le Destin.
Mère du pigiste morte en le mettant au monde.
Père de sa collège péri en mer lors d’un secours.

*

Copyright

*

FLIBUSTIER

*
- 71 -

*

0a8.gif - La famille est sur le plan privé,
ce que l’Etat est sur le plan public.
Il faut se redonner tous les moyens afin que :
les lois de la Républiquer protègent les citoyens, dans le corps social, contre les prétentions d’organisations extérieures,
la solidarité familiale puisse perdurer au sein des cellules de base de ce corps.
L’ennemi n’est pas celui qui est sur le même bateau et contribue à son entretien, sa bonne marche.
L’ennemi n’est pas l’autre régatier, probe, qui stimule les esprits.
L’ennemi est le flibustier qui veut s’emparer de l’un. Puis de l’autre.

Soudain Bécassine sentit que l ‘atmosphère s’était refroidie.
Sans se regarder, à tour de rôle , chacun s’était levé confectionner une assiettée de fromages…Dégustés avec application.
Sauf Poulbot.
Stupéfaite, elle réalisa qu’aucun membre de la petite dizaine d’invités n’était, à ce-jour, marié.
Vodka était connu pour de nombreuses amours ancillaires. Poulbot fréquentait le Gay-Paris. Les autres étaient divorcés ou célibataires, comme elle.
Comment rattaper ce qu’elle considéra, alors, comme une gaffe.

*

Copyright

*

PARENTE

*
- 70 -

*

0a8.gif - Toute structuration individuelle commence avec la famille de vie. Une femme et un homme qui, dès le départ, aiment l’enfant dont ils s’occupent attentivement.
Un couple hétérosexuel qui pourra transmettre l’histoire familiale.
Enseigner les fondamentaux de la vie. Servir d’asile.
Des moyens, garantis par notre Constitution, doivent être consacrés pour que cette mission originelle puisse se réaliser dans de bonnes conditions : emploi, services publics de santé et d’enseignements, statut familial.
Qu’on arrête de prétendre : la famille c’est ringard !
Que l’on cesse de casser ce maillon de base de la chaîne sociale afin de pouvoir mieux attirer les jeunes vers tels partis, pratiques et/ou secteurs marchands !
On aura beau en appeler, périodiquement, à toutes les notions de « modernités » qui ont jalonnées les âges…
Il reste des faits têtus qu’il serait sage de considérer. Respecter.
Le jour, la nuit.
L’air, la terre, le feu, l’eau.
L’être humain différencié en l’homme et la femme. Bénéficiant d’une âme l’élevant au dessus des animaux….interdisant le cannibalisme carnassier ou psycho-économique !
Vous voulez  responsabiliser les parents ?
Ne les détruisez pas à travers chômage, précarité, paupérisation, propos démagogiques…Rabaissant leur rôle. Salissant leur image. Détruisant autorité et confiance qu’ils doivent toujours incarner !
Vous voulez une démographie correcte ?
Ayez une politique familiale cohérente et pérenne !
Vous voulez des jeunes désireux de fonder une famille citoyenne ?
Ayez des écoles-lycées-universités dans des bâtiments correctement équipés dirigés par des formateur compétents-motivés…Aboutissant à un vrai travail…Réactualisé, de plein droit, tout au long de la vie active !

- Quelle flamme ! S’exclama Stencil.

*

Copyright

*

FAMILLE

*
- 69 -

*

0a8.gif - La famille ?
Pour paraître très branché, depuis une vingtaine d’années, il faut en rire.
Ces détracteurs les plus virulents ?
Principalement extrémistes de tous bords. Évoquant même le slogan de triste mémoire « Travail, famille Patrie ».
D’autres, sceptiques ou tristes, citant les chiffres des divorces. Familles mono ou multiparentales.
Au regard de l’humanité, notre époque n’est qu’un soupir…
Les modes passent. Les moeurs suivent les caprices d’un balancier agité ou retenu. Au gré du bras de force mesure/excès.
Actuellement, c’est l’outrancier dans la permissivité, voire la perversité, qui a le dessus…Relayant son jumeau l’outrancier de l’intolérance.
De la fille-mère chassée avec son rejeton, après l’abandon d’un amour malheureux, marquée à vie comme rebut de la société…
De l’assassinat de la jeune mariée n’étant pas arrivée vierge au mariage…
De la chasse aux homosexuels contraignant à se cacher ou à se suicider…
A la distribution de préservatifs dans les écoles. De brochures explicatives sur la procédure à suivre si l’on veut se droguer…
A la revendication d’un mariage homo ; avec droit à la fécondation invitro pour les femmes et à la location d’utérus pour les hommes…
Je pense qu’il  faut raison garder !

*

Copyright

*

PECHE

*
- 68 -

*

0a8.gif - Quelle soirée désopilante ! Merci Chef !

Sur ce Syjavéssu enchaîna.

Nous avons vu partout et sans l’avoir cherché
Du haut jusqu’au bas de l’échelle fatale
Le spectacle ennuyeux de l’immortel péché.
La femme esclave vile, orgueilleuse et stupide
Sans rire s’adorant et s’aimant sans dégoût.
L’homme tyran goulu paillard dur et cupide
Esclave de l’esclave et ruisseau dans l’égout.
Le bourreau qui jouit, le martyr qui sanglote
La fête qu’assaisonne et parfume le sang
La poison du pouvoir énervant le despote
Le peuple amoureux du fouet abrutissant.
L’humanité bavarde, ivre de son génie
Et folle maintenant comme elle était jadis
Criant à Dieu, dans sa furibonde agonie :
« O mon semblable. O mon maître, je te maudis « !

Bécassine tournait et retournait autour de son index la cartelette piochée.
Pressée d’d'en finir, dès le dernier vers prononcé, elle se leva. S’approcha de la fenêtre. Regarda le firmament comme pour quémander un secours.
Puis se retournant commença à exprimer ses idées.

- La famille ?

*

Copyright

*

I.V.G. ?

*
- 67 -

*

0a8.gif - Médecine de riche, médecine de pauvre.

- Nouvelle facette de la lutte des classes !

- J’n'demande pas une opinion collective.

- On te rétorquera :
« De toute façon nous faisons mieux qu’en Grande-Bretagne où les listes d’attente dans les hôpitaux sont de plusieurs mois ».

- Même pour les I.V.G. ?

- Arrête !

- En Grande-Bretagne directives ont été données afin de ne pas ranimer les anglais souffrant d’une maladie coûteuse. Incurable. Âgés de plus de 60 ans !

- Que les français qui s’y rendent pour échapper au fisc perdent leurs droits sociaux et soient obligés de s’y faire soigner !

- Que ceux qui quittent notre pays pour des raisons fiscales soient contraints à rembourser les prix de leurs études réglées par la communauté.

- Ah ! cette méthode anglo-saxonne de régler le problème du coût social : éducation, maladies ou retraites !

*

Copyright

*

LABORATOIRES

*
- 66 -

*

0a8.gif - Les cliniques privées peuvent satisfaire une clientèle très aisée, sensible, en plus de la qualité des soins qui doivent être identiques partout, à un décor plus luxueux ou des prestations annexes…

- Il faut aussi « tenir » les laboratoires pharmaceutiques !

- Plutôt freiner la prétention de certains pharmaciens.
Pourquoi casseraient-ils l’autorité des toubibs en remplaçant un médicament par un générique ?
Le médecin est le seul à connaître les besoins de son patient. Les adjuvants différents selon les labos/pays.
Comment penser qu’il veuille ruiner la Sécu ?
Diviser pour régner…

- De toute manière le malade changera d’officine si on prend des libéralités, qu’il n’approuve pas, avec l’ordonnance.

- Quelle chienlit.
Quand tu es  réellement malade, tu as surtout besoin de confiance.
Cette mesure suscitera le doute.
Qui défend ma santé : toubib ou pharmacien ?
Est-ce qu’un client riche voit aussi ses prescriptions transformées ?

*

Copyright

*


1234

Auteur:

candide434

Bienvenue à vous

Blog consacré à mes écrits
- Roman
- Propositions
- Nouvelles
- Billets etc

Puissiez-vous sentir ces liens invisibles qui nous relient tous dans ce monde de solitude-précarité...et avoir envie de participer à changer la direction prise ...

Catégories

Sondage

CAPITALISME ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
  • Album : Dessins
    <b>dscf3027.jpg</b> <br />

VERITE

Ceux qui cherchent le droit chemin de la vérité
ne doivent s'occuper d'aucun objet dont ils ne puissent avoir une certitude égale à celle des démonstrations de l'arithmétique et de la géométrie.
René Descartes

LIBERTE

Un homme libre
qui vit suivant le seul commandement de la raison
n'est pas dirigé par la crainte de la mort
mais désire ce qui est bon directement.
Sa sagesse est une méditation de la vie.
Spinoza

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

REGARD

Que l'importance soit
dans ton regard
non dans la chose regardée.

André GIDE

SAVOIR

Il ne faut pas
juger les hommes
par ce qu'ils ignorent
mais par ce qu'ils savent
et par la manière
dont ils le savent.

VAUVENARGUES

BON SENS

Ce n'est pas
à la Raison
mais au Bon Sens
qu'il eût falu jadis
élever un temple.
Beaucoup d'hommes
sont doués de raison,
très peu de bon sens.

Gustave LE BON


Président Conseil Economiqu... |
rcdtubirets |
rogerbardelaye |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Parti de la France en Li...
| DEMOCRATIE MUSULMANE
| AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...